Build le lundi 11/09/2017 12h53 - prod-restit-03 - html version 6.4.4 du 21/04/2017 14:12 - theme : | portlet : SP8.4 | layout : ! | sitehooks : SP8.4
 
Attirer, fidéliser et motiver vos salariés avec une rémunération juste et sécurisante
 

Comment fixer une rémunération motivante et fidélisante

La rémunération des salariés est un argument de recrutement mais aussi de motivation, voire de démotivation, à long terme, que vous devez stratégiquement étudier.

 

Que dit la loi en matière de rémunération des salariés ?

  • Un salaire minimum
Le salaire correspond à la rétribution du travail fourni, c’est un des éléments essentiels du contrat. Il est librement fixé entre vous et le salarié mais vous devez tout de même respecter une rémunération minimale, le fameux SMIC dont le montant est réévalué régulièrement. 
 
Attention : la convention collective nationale applicable dans l’entreprise peut également prévoir une grille des salaires différente qui prend le pas sur le Smic et s’applique obligatoirement.
 
  • Une part fixe et variable
La rémunération du salarié peut comporter : 
 
     -  une partie fixe, le salaire de base ;
     -  et une part variable liée à la réalisation d’objectifs ou l’appréciation de performances, comme par exemple des primes, des bonus ou des stock-options. Là aussi, ces compléments de rémunération peuvent être obligatoires s’ils sont prévus par la convention collective nationale applicable. 

Comment réussir votre politique de rémunération ?

  • Prenez en compte l’aspect psychologique du montant de la rémunération
Au-delà du respect de ces obligations légales ou conventionnelles, tout l’enjeu pour vous est de fixer une rémunération qui à la fois vous satisfait et surtout soit suffisamment attractive pour motiver votre salarié. 
 
Pour évaluer la rémunération idéale, plusieurs critères doivent être pris en compte, dont l’aspect psychologique : le salarié doit avoir l’impression que le montant rétribue à sa juste valeur le travail effectué. Pour avoir une base de discussion, vous pouvez regarder ce qui se fait dans les entreprises du même secteur d’activité, sur le même type de profil ou de fonction... et bien sûr proposez légèrement au-dessus.
 
  • Fixez des objectifs à vos salariés
N’hésitez pas à proposer des éléments de rémunération variables individuels et/ou collectifs conditionnés par la réalisation d’objectifs, qui inciteront le salarié à se surpasser. 
 
A condition toutefois que ces objectifs soient précisément définis, mesurables et évalués avec équité.
 
Concernant les augmentations, privilégiez les critères de performance, de savoir-être... plutôt que celui d’ancienneté, automatique. C’est démotivant pour des salariés performants de voir que les augmentations sont données sans prise en compte de l’implication personnelle...
 
  • Rémunération des salariés : les limites à ne pas dépasser
Mais pour fixer cette rémunération, plusieurs contraintes sont tout de même à avoir en tête :
 
     -  vous ne devez pas mettre en péril l’équilibre économique de l’entreprise ;
     -  le salaire doit être équitable du point de vue de chaque salarié, et particulièrement entre ceux qui effectuent un même travail ou un travail de valeur égale ;
     -  il ne doit pas être discriminant (en raison de l'origine, du sexe, des mœurs, de l'âge, de la nationalité, de la race, des opinions politiques, des convictions religieuses, etc.).
 

Conseil de l'assureur

Conseil_Assureur
Avez-vous pensez à un dispositif d’épargne salariale ?
Une autre possibilité pour motiver financièrement vos salariés est de mettre en place un système d'épargne salariale dans l’entreprise. Ce dispositif collectif consiste à donner à chaque salarié une part des résultats de l'entreprise (intéressement) ou des bénéfices (participation), versée, au choix du salarié, soit à lui directement soit déposée sur un plan d'épargne salariale. Votre Agent général peut vous accompagner dans cette démarche.
 
 
 

Cet article vous a plu ?

Notez cet article

Partagez-le sur

 

Nos solutions pour être "assuré d'avancer"