Build le lundi 11/09/2017 12h53 - prod-restit-02 - html version 6.4.4 du 21/04/2017 14:12 - theme : | portlet : SP8.4 | layout : ! | sitehooks : SP8.4
 
Créer sa société par actions simplifiées dite SAS constituée d’au moins deux personnes, les avantages et les inconvénients de ce statut
 

Créer une SAS : avantages et inconvénients

Créer une SAS offre souplesse d’organisation et de fonctionnement. Mais son avantage, la liberté, peut devenir un inconvénient. Explications.

 

Créer une SAS : 3 avantages majeurs

1. Une grande liberté contractuelle
Les associés définissent eux-mêmes l’organisation interne et le fonctionnement de l’entreprise à travers les statuts de la SAS, contrairement aux SARL dont les modalités sont dictées par le Code de commerce, par exemple. C’est là l’un des principaux avantages de la SAS.
En matière d’organisation, la société :
  • peut avoir un ou plusieurs associés. 
    La société peut être dirigée par une ou des personnes physiques ou une personne morale, quand la SARL n’autorise qu’une personne physique (pour le cas où il y a plusieurs associés)
  • a un seul organe représentant.
    La présidence, chargée de représenter la SAS à l’égard des tiers. 
    Mais les statuts peuvent prévoir d’autres instances de direction (individuelles ou collégiales).
Concernant le mode de fonctionnement, un des avantages de la SAS est de permettre aux associés de déterminer librement les décisions à prendre collectivement et leurs formes (assemblées réunies…). 
A noter : les statuts permettent par ailleurs de différencier les droits des associés. Un moyen de protéger le rôle décisionnaire du fondateur même s’il ne détient plus la majorité du capital.  
 
2. Un capital social souple
Le capital social est lui aussi défini dans les statuts. Aucun montant minimum n’est exigé. Il peut être composé d’apports en numéraire (argent) et/ou en nature (un commissaire aux apports évaluera alors les biens apportés). Les associés peuvent choisir de définir un capital variable. 
 
3. Des associés protégés
D’un point de vue social, la SAS présente des avantages. Le chef d’entreprise est en effet affilié au régime général de la Sécurité Sociale, quand le gérant de SARL (s’il est majoritaire ou appartient à un collège de gérance majoritaire) dépend, lui, du régime des travailleurs non salariés. En contrepartie, l’entrepreneur s’acquitte de cotisations sociales supérieures à celles du RSI.
D’un point de vue juridique, la responsabilité des associés est limitée à leurs apports. Leur patrimoine personnel n’est pas engagé en cas de difficultés professionnelles. 

Créer une SAS : les inconvénients 

Si les statuts de la SAS bénéficient d’une certaine liberté, leur rédaction nécessite une attention particulière. Afin de limiter les risques et conflits qui pourraient survenir au cours de la vie de la SAS, il est conseillé de faire appel à un avocat pour réaliser cette tâche complexe. Cette contrainte et les coûts qu’elle suppose sont l’un des inconvénients de la SAS. 
Enfin, une SAS ne peut pas procéder à une offre au public. Elle devra se transformer en SA si elle souhaite un jour entrer en Bourse.
 

Conseil de l'assureur

Conseil_Assureur
Créez votre SAS et assurez-là immédiatement ! 
Les risques liés aux biens, aux activités et aux personnes existent dès le moment où vous créez votre SAS. Au-delà des assurances obligatoires, d’autres sont fortement conseillées en fonction de votre secteur. Afin de souscrire les contrats les plus adaptés à votre situation, n’hésitez pas à demander conseil à votre Agent général. 
 
 

Cet article vous a plu ?

Notez cet article

Partagez-le sur

 

 

Nos autres articles

  • Un homme, qui a opté pour le régime de l’entreprise individuelle, fait une pause assis à son bureau.

    Le régime de l’entreprise individuelle

    Le régime de l’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) permet de protéger son patrimoine personnel tout en restant entrepreneur individuel.

  • Créer une SARL

    Créer une SARL

    C’est la forme d’entreprise la plus simple à gérer pour les créateurs de TPE/PME désireux d’accueillir plusieurs associés. Les étapes de la création d’une SARL.

  • Création EIRL

    Créer une EIRL

    Créer une EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée) protège le patrimoine personnel de l’entrepreneur en cas de difficultés professionnelles. Focus.

« 1 2 »