Build le lundi 11/09/2017 12h53 - prod-restit-03 - html version 6.4.4 du 21/04/2017 14:12 - theme : | portlet : SP8.4 | layout : ! | sitehooks : SP8.4
 
Une jeune fille se fait osculter par son docteur, on se pose donc la question de quelle est la prise en charge par la mutuelle ?
 

Particulier > comprendre-sante > choisir-mutuelle > mutuelle-fonctionnement

 

Mieux comprendre le fonctionnement de sa mutuelle santé

La sécurité sociale ne prend pas en charge toutes les dépenses de santé. D’où l’intérêt de souscrire à une mutuelle ou complémentaire santé. Explications.

 
La mutuelle santé, encore appelée complémentaire santé, a vocation à compléter les remboursements du régime général qui est une assurance santé obligatoire pour tous les Français. Pour quatre personnes sur cinq, il s’agit de l’Assurance maladie. Il y a également le Régime Social des Indépendants (RSI), la Mutualité Sociale Agricole (MSA) ou encore les régimes spéciaux (SNCF...). L’objectif est de payer un reste à charge minimal sur les dépenses de santé. 

Comprendre le fonctionnement de la mutuelle santé

La mutuelle santé revêt un caractère non obligatoire, sauf dans le cadre des contrats d’entreprise, devenus obligatoires pour tous les salariés du privé au 1er janvier 2016. 
Sa mission est de compléter les remboursements du régime général, en prenant en charge tout ou partie du ticket modérateur moins la participation forfaitaire d’un euro, c’est-à-dire la part des dépenses non remboursées par l’Assurance maladie. Cela s’applique pour les consultations médicales liées à la maladie, à un accident ou à la maternité. 
Elle joue également un rôle important lors d’une hospitalisation, car elle prend en charge les dépassements d’honoraires des chirurgiens et anesthésistes. 
Avec la généralisation du tiers payant, les souscripteurs à une mutuelle santé n’ont pas à avancer certains frais médicaux, notamment pour les règlements des dépenses de pharmacie, les analyses de sang et l’hospitalisation. 

Décrypter la prise en charge des frais de santé par la mutuelle

Le niveau de remboursement de la mutuelle santé dépend de la formule à laquelle vous avez souscrite. Ces informations se présentent sous la forme de taux : 100 %, 200 % ou encore 300 % de la base de remboursement de la sécurité sociale (BRSS). Ainsi un taux à 200 % signifie que le remboursement correspondra à deux fois la base de remboursement, trois fois pour 300 %, etc. Plus le taux est élevé, moins le  restant dû est important. 
Il existe également des remboursements sur la base de forfaits annuels ou biannuels pour l’optique et les soins dentaires. Une mutuelle santé peut, par exemple, rembourser 70 € par monture et 150 € par verre. C’est une formule lisible pour l’assuré. De plus, les mutuelles intègrent de plus en plus des réseaux de soins, ces ensembles de professionnels et établissements de santé regroupés pour permettre aux assurés de profiter de tarifs négociés auprès de praticiens partenaires (opticiens et dentistes notamment). 

Être pris en charge pour des soins non remboursés par le régime général

L’avantage des complémentaires santé est de proposer des remboursements de soins, non pris en charge par le régime général. C’est le cas des médecines douces.  Les mutuelles proposent généralement un remboursement sous forme de forfait pour la consultation d’un ostéopathe, d’un homéopathe ou d’un sophrologue. Le montant est fixe et comprend généralement un nombre limité de séances : par exemple, un rendez-vous chez l’acupuncteur sera remboursé 35 €/séance, dans la limite de trois séances dans l’année. Si la séance coûte 60 €, le reste à charge de 25 € sera aux frais de l’assuré. 
Le remboursement de vaccins non obligatoires (contre la fièvre jaune quand vous partez en zone tropicale par exemple), les substituts nicotiniques, les cures thermales ou encore les consultations diététiques peuvent faire partie des garanties proposées par les mutuelles de santé.  

Se faire accompagner par sa complémentaire santé

Les services associés se multiplient depuis quelques années. Outre l’assistance à domicile en cas d’accident ou d’hospitalisation (aide ménagère...), la garde des enfants ou des animaux de compagnie, il est possible de bénéficier d’un accompagnement personnalisé par téléphone ou mail (conseils sur un état de santé, information sur une prescription médicale, suivi de son dossier...). 
 
Les applications mobiles permettent d’effectuer un suivi régulier de sa santé, de trouver un professionnel de santé via la géolocalisation... Des services innovants qui ne vont cesser d’évoluer. 
 

Conseil de l'assureur

Selon l'assureur, adapter sa mutuelle à ses besoins est la clé d'une assurance mutuelle bon rapport qualité prix
La surcomplémentaire donne accès à des garanties supérieures sur des postes de santé précis. Elle est notamment utilisée en complément des mutuelles d’entreprise basées le plus souvent sur les garanties minimales obligatoires.
 

Cet article vous a plu ?

Notez cet article

Partagez-le sur

 

Nos solutions d'assurance pour être "assuré d'avancer"

 

Nos autres articles

  • Retraité du privé : vers quelle mutuelle santé se tourner ?

    Un retraité du privé peut soit conserver sa mutuelle santé d’entreprise, soit souscrire à une complémentaire individuelle. Le point pour faire le bon choix.

  • s

    Mutuelle santé : être bien couvert quand on est au chômage

    Prolongation de la mutuelle d’entreprise, contrat individuel, CMU complémentaire... Le point sur les droits des chômeurs en matière de mutuelle santé.

  • Lorsque on est handicapé, l'assureur notifie que il est primordial de choisir une mutuelle en accord avec nos besoins

    Trouver une mutuelle quand on a un handicap

    Les frais médicaux pour les personnes handicapées sont souvent très élevés. Une mutuelle spécifique permet d’accéder à de meilleurs remboursements.

« 1 2 »