Build le lundi 11/09/2017 12h53 - prod-restit-03 - html version 6.4.4 du 21/04/2017 14:12 - theme : | portlet : SP8.4 | layout : ! | sitehooks : SP8.4
 
Un medécin injecte un nouveau vaccin à une patiente, vaccin désormais obligatoire afin de respecter les normes sanitaires
 

Vaccinations : êtes-vous bien à jour ?

Les vaccinations débutent à l’enfance et les rappels chez l’adulte doivent avoir lieu en général à 25 ans, puis tous les 20 ans pour le DTP et la coqueluche.

 
Bien que la population française ne soit pas soumise à une obligation dite vaccinale, les autorités sanitaires recommandent aux adultes d’être à jour de leurs rappels pour mieux se protéger et dans le but d’éradiquer des maladies comme le tétanos ou la coqueluche. 
Sachez qu’il n’est jamais trop tard pour se faire vacciner, il suffit de reprendre la vaccination là où vous vous étiez arrêté. 
 

Le résumé par maladies


DTP et coqueluche : un rappel de vaccination à 25 ans

Il existe très peu voire pas de cas en France de diphtérie, tétanos ou poliomyélite mais ce sont des maladies potentiellement mortelles. 
 > Diphtérie/Tétanos/Poliomyélite : 2 mois, 4 mois, 11 mois, 6 ans, 11-13 ans, 25 ans, 45, ans, 65 ans, puis tous les 10 ans 
 
La diphtérie est une infection qui touche principalement les voies respiratoires supérieures, et notamment la gorge. La polio atteint également la moelle épinière et provoque des paralysies des membres inférieurs. Ces deux maladies sont éradiquées en France mais le pays pourrait être confronté à des cas d’importation.
 
Le tétanos fait encore de 10 à 20 victimes chaque année. Il est provoqué par un germe qui pénètre dans l’organisme par une plaie ou une brûlure. Sa toxine agit ensuite sur la moelle épinière. Les contractures musculaires sont si fortes qu’il devient impossible de les contrôler. La mâchoire est d’abord atteinte puis l’ensemble des muscles, et enfin c’est la paralysie respiratoire. 
 
> Coqueluche : 2 mois, 4 mois, 11 mois, 6 ans, 11-13 ans, 25 ans
La coqueluche est une maladie respiratoire et contagieuse qui se concrétise par de fortes quintes de toux notamment. « Si un adulte attrape la coqueluche, il sera malade pendant un mois et demi, mais un nourrisson aura du mal à respirer, et c’est la réanimation ! D’où l’importance de le protéger en protégeant les parents qui pourraient le contaminer », insiste le docteur Jean-Louis Capron, médecin du travail à Santé Travail Provence (association membre du réseau Presanse, Prévention Santé Sud-Est en PACA et Corse). C’est ce qu’on appelle une vaccination altruiste. 
 

ROR : des maladies à complication chez l’adulte

Rougeole, oreillons et rubéole (ROR) sont des maladies infantiles virales et contagieuses. Généralement bénignes chez l’enfant, elles peuvent entraîner des complications pulmonaires et neurologiques chez l’adulte. 
 
La couverture vaccinale reste insuffisante en France, rappelle le docteur Jean-Louis Capron : « À cause d’un mauvais suivi de la recommandation vaccinale, il y a eu une épidémie de rougeole entre 2008 et 2013, avec un tiers des cas chez l’adulte. » Deux injections sont donc recommandées chez tous les enfants et les adultes nés depuis 1980.
 
> ROR : 12 mois, puis entre 16 et 18 mois
La rougeole se caractérise par de la fièvre, une toux, une éruption cutanée, et se transmet par voie aérienne. Chez la femme enceinte, il existe un risque de fausse couche et de prématurité, de rougeole congénitale chez l’enfant, et une forme de rougeole plus grave pour la future maman non immunisée.
 
Les oreillons peuvent se manifester par de la fièvre, une inflammation des glandes salivaires, puis une tuméfaction douloureuse de la joue, des ganglions au niveau du cou. Une inflammation testiculaire ou une pancréatite sont également possibles en cas de complications.
 
La rubéole se manifeste par des ganglions dans la région du cou et une éruption cutanée sous forme de taches rouges. Si la maladie survient pendant la grossesse, les risques pour le fœtus sont multiples : malformations cardiaques, auditives, neurologiques, avortement, prématurité. Il est donc recommandé aux femmes en âge de procréer de se faire vacciner.
 
Attention, une femme enceinte attendra d’avoir accouché pour se faire vacciner, car ces vaccins viraux vivants atténués sont contre-indiqués dans son état. Toute grossesse doit être évitée dans le mois qui suit la vaccination.
 

Conseil de l'assureur

L'assureur preconise la vaccination obligatoire car il est important de se rassurer afin d'éviter les dangers liés à la contamination
 
Si vous envisagez de partir à l’étranger, renseignez-vous auprès du ministère des Affaires étrangères ou de l’Institut Pasteur pour savoir quels vaccins sont obligatoires ou recommandés (fièvre jaune, choléra, hépatite A, tuberculose...). Ces vaccins ne sont pas remboursés par l’Assurance Maladie. Rapprochez-vous de votre Agent général Gan Assurances pour savoir si votre contrat d’assurance santé les prend en charge. 
 

Cet article vous a plu ?

Notez cet article

Partagez-le sur

 

Nos solutions d'assurance pour être "assuré d'avancer"

 

Nos autres articles

  • Danger sport

    Le sport peut-il être dangereux pour la santé ?

    Bénéfique pour la santé, le sport peut également se révéler dangereux en cas de pratique trop intensive ou encore de mauvais gestes techniques.

  • nada

    Changez vos habitudes de travail pour éviter le burn-out !

    Pour prévenir l’épuisement professionnel, ou burn-out, changez vos habitudes de travail. Sachez dire non à votre manager, imposez-vous des limites...

  • nada

    Prévention santé : les bonnes postures à adopter

    Au travail ou à la maison, se tenir droit à longueur de journée n’est pas simple. La prévention santé, c’est adopter les bonnes postures selon les activités.

« 1 2 »