Build le lundi 11/09/2017 12h53 - prod-restit-02 - html version 6.4.4 du 21/04/2017 14:12 - theme : | portlet : SP8.4 | layout : ! | sitehooks : SP8.4
 
Un couple est sur le canapé, sourire au coin de la bouche, objets connectés en main sans se méfier des possibles hackers
 

Maison connectée : attention aux hackers !

Les objets connectés envahissent de plus en plus la maison mais ils sont vulnérables au piratage informatique. Voici comment protéger votre maison des hackers.

 
Les objets connectés envahissent le quotidien de millions de foyers. Et selon les cabinets Gartner et ABO Research, entre 26 et 30 milliards d’objets pourraient être connectés entre eux d’ici 2020. Mais attention à leur vulnérabilité ! De votre machine à café dans la cuisine à la télésurveillance de votre propriété, en passant par le babyphone dans la chambre de bébé, la sécurité de tous ces objets atteint un faible niveau. 
 

Données personnelles : le point faible de la maison connectée 

Reliés au web par des ondes radio comme le wifi ou le Bluetooth, 90 % de ces dispositifs collectent vos données personnelles, selon l’IoT Research Study (rapport annuel de la société HP). De là à affirmer que votre maison connectée laisse la porte ouverte aux hackers est un pas que franchissent  les spécialistes de la cybersécurité comme IBM, HP, Intel, BitDefender, etc. 
 
Tous s’accordent sur un point : les systèmes de sécurité actuels des objets intelligents ne sont pas suffisamment développés. Les hackers n’ont qu’à récupérer les fréquences utilisées, puis à forcer le mot de passe. Et les possibilités d’actes malveillants sont nombreuses : vos données personnelles (coordonnées postales, mail, bancaires...) peuvent être détournées ; une alarme connectée, donc reliée à une box internet de votre foyer, peut être détectée via l'adresse informatique IP et forcée... 
 
En outre, les objets connectés discutent entre eux via une plateforme. Ainsi les capteurs de votre alarme dialoguent avec le téléphone et avec la box grâce à un protocole. La balance connectée dialogue avec les capteurs posés sur vous lorsque vous rentrez de votre jogging... Autant de plateformes différentes qui multiplient les risques de failles. 
 

Comment les hackers craquent les mots de passe

Alors que 66 % des gens craignent pour la sécurité de leurs données, selon une étude Intel Security, une majorité ne met pourtant pas en œuvre les précautions basiques. 
La plus simple est d’enregistrer un mot de passe complexe (lettres, chiffres ET majuscules obligatoires) et différent pour chacun de vos objets connectés. Pourquoi prendre de telles précautions ? Tout simplement parce que les logiciels de piratage ne prennent pas en compte toutes ces variables. Changez votre mot de passe régulièrement, à raison de tous les trois mois, et oubliez les dates de naissance fétiches de la famille, les prénoms de vos enfants... 
 
De plus les attaques dites par dictionnaire permettent, grâce à un logiciel ultra-rapide, de tester tous les mots du dictionnaire. Donc si vous vous cantonnez à des mots de passe comme calculette, ordinateur ou chocolat, vous ne tromperez pas les hackers. 
 
Enfin, si vous oubliez votre mot de passe, il vous en est renvoyé un par email. Dès la modification prise en compte, effacez ce courriel.
 

Protégez votre wifi à double tour avec la clé WPA2

La protection de votre vie privée passe également par la sécurité de vos réseaux et communications via l’installation de solutions de sécurité. 
 
En mode wifi, un hacker peut  trouver ou craquer vos codes de connexion. Et c’est très facile avec une clé WEP, la plus courante car installée par défaut sur la plupart des équipements. Elle se décrypte en 5 minutes. Contre près de 16 heures pour une clé WPA2 ! Pour installer ce mode de cryptage, ouvrez la page d’accueil de votre fournisseur d’internet et cliquez sur votre compte où vous avez un accès direct à vos paramètres wifi. 
 
Enfin, équipé d’un brouilleur, un pirate peut empêcher les éléments de communiquer entre eux. Son objectif n’est pas de les contrôler mais de rendre les équipements inopérants. Ainsi, il peut brouiller la détection d’une intrusion à votre domicile pour empêcher la mise en route de l’alarme. Pour vous prémunir, optez pour une box domotique avec une fonction anti-brouillage.
 
Comme vous le voyez, les précautions existent pour contrecarrer les attaques des hackers. Et pas de panique, un virus capable de prendre le contrôle de votre maison, c’est encore de l’ordre de la science-fiction !
 

Conseil de l'assureur

Par rapport aux objets conectés, l'assureur vous conseile d'etre méfiant ainsi de prendre des précautions face à la menace des hackers
 
Pour une assurance habitation renforcée et adaptée, n’hésitez pas à contacter votre Agent général Gan Assurances si vous installez des objets connectés à votre domicile, comme une alarme couplée à un détecteur de fumée, des serrures intelligentes...
 

Cet article vous a plu ?

Notez cet article

Partagez-le sur

 

Nos solutions d'assurance pour être "assuré d'avancer"

 

Nos autres articles

  • Un homme est sur sa tablette, celui-ci semble effectuer des réglages pour la maison

    Assurance : les nouveaux services liés à la maison connectée

    Avec la maison connectée, les données sur l’assuré appellent à la personnalisation des offres. Quels nouveaux services votre assureur pourrait vous proposer ?

« 1 »