Build le lundi 11/09/2017 12h53 - prod-restit-02 - html version 6.4.4 du 21/04/2017 14:12 - theme : | portlet : SP8.4 | layout : ! | sitehooks : SP8.4
 
La privatisation
 

Corporate > Notre histoire > Les années 90 et la privatisation

 

Les années 90 et la privatisation

Les années 90 signe la vague des privatisations des compagnies d’assurances. C’est la période de l’acquisition par Groupama du GAN. Après avoir traversé une période de difficultés financières consécutive à une stratégie offensive d’acquisitions et de gains de parts de marché durant les années 90, le GAN est n juillet 1998, par le groupe Groupama. Le nouveau groupe Groupama est devenu par le biais de ce rachat l'un des plus grands groupes d'assurances français commercialisant ses produits sous trois marques en France : Groupama, Gan et Amaguiz.com.

 
En juillet 1998, le GAN est, par le groupe Groupama. Le nouveau groupe Groupama est devenu par le biais de ce rachat l'un des plus grands groupes d'assurances français commercialisant ses produits sous trois marques en France : Groupama, Gan et Amaguiz.com.
Dès lors, Groupama ré-organise le GAN en renommant certaines activités (dont les filiales étrangères) mais en conservant le nom du GAN pour organiser des réseaux de distribution distincts (a contrario des autres assurances nationalisées tels que les AGF, UAP respectivement rachetées par Allianz et Axa). Cette acquisition donne naissance au 3ème groupe d’assurance généraliste français et au 16ème assureur européen. 
 
A l’issue de cette procédure de privatisation sous l’égide de Groupama, 4 sociétés Gan indépendantes voient alors le jour : Gan Assurances, Gan Eurocourtage, Gan Patrimoine et Gan Prévoyance. Ces 4 sociétés vont, dès lors, « porter » la marque « Gan », qui devient la 2e marque commerciale du groupe Groupama.
 
Les dirigeants du GAN :
Pierre OLGIATI : 1968 - 1975
Guy VERDEIL : 1975 - 1984
Bernard ATTALI : 1984 - 1986
François HEILBRONNER : 1986 - 1994
Jean-Jacques BONNAUD : 1994 - 1996
Didier PFEIFFER : 1996 – 1998
 
Evolution des signatures
1987 : l’énergie de tous les projets
1995 : vous avez de l’avenir, le Gan vous l’assure
1999 : c’est avec l’esprit libre qu’on avance
2010 : assuré d’avancer
 
 
Sources :
- L’assurance, de la Royale au GAN (1816-1992) - Félix Torres - Tchou & Sons, 1992
- Documentation internet
- http://www.public-histoire.com 
- https://fr.wikipedia.org/wiki/Gan_(entreprise)
 

 

 

Cet article vous a plu ?

Notez cet article

Partagez-le sur

 

En savoir plus sur nous

  • nada

    Naissance d’une compagnie et d’un groupe, la Royale et le Soleil-Aigle

    Le 6 novembre 1786, Etienne Clavière (banquier d’origine genevoise) et le baron Jean de Batz reçoivent du roi Louis XVI l’autorisation de créer une société anonyme d’assurances à primes fixes contre l’incendie. Un an plus tard, le 3 novembre 1787, la compagnie est officiellement baptisée Royale. Il s’agit de la première compagnie d’assurance constitutive du futur Gan.

    Mais la Royale ne survivra pas à la Révolution. Lors d’un discours à la Convention, le 24 août 1792, Cambon attaque les compagnies d’assurances : « il faut les tuer, toutes ces associations destructrices du Crédit Public, si nous voulons rétablir le règne de la liberté ». Fin temporaire… de l’histoire.

  • nada

    Les nouvelles générations de compagnies ancêtres du GAN

    Au cours de la IIIe République, de nombreuses compagnies assurant les risques les plus divers apparaissent. L’industrialisation et l’évolution des transports conduisent à la création de sociétés couvrant de nouvelles séries d’accidents mais cette prolifération témoigne de l’évolution des mœurs.

  • nada

    Une action symbolique : les nationalisations de 1946

    Après la guerre, la version définitive du GAN nait des nationalisations des plusieurs compagnies d’assurances qui ont participé à l’épopée industrielle en France. Il s’agit de la période la plus palpitante de l’histoire du GAN avec la création d’une grande compagnie d’assurance moderne à la hauteur d’enjeux d’envergure internationale.

« 1 »