Build le lundi 11/09/2017 12h53 - prod-restit-02 - html version 6.4.4 du 21/04/2017 14:12 - theme : | portlet : SP8.4 | layout : ! | sitehooks : SP8.4
 
la garantie d'assurance perte d'exploitation
 

Franchise > Dossier Franchisé > Pourquoi intégrer la garantie "perte d'exploitation" dans son contrat d'assurance ?

 

Pourquoi intégrer la garantie "perte d'exploitation" dans son contrat d'assurance ?

Plutôt que de risquer de subir une double peine (sinistre et fin d’activité), le chef d’entreprise peut optimiser ses chances de rebondir avec la garantie « perte d’exploitation ».

 
l'entreprise sort des coups dur avec la garantie perte d'exploitation

Se prémunir contre l'arrêt d'activité

La relation franchiseur-franchisé repose sur le versement par le franchisé des redevances d’exploitation, lesquelles sont une rémunération de l’enseigne qui finance l’animation du réseau, pour les services apportés par le franchiseur.

Or, l’absence temporaire de redevances, due à un arrêt d’activité d’un ou plusieurs franchisés suite à un sinistre majeur, pénalise le franchiseur, et donc indirectement l’ensemble d’un réseau. Une difficulté à laquelle pallie notamment la garantie « perte d’exploitation ».

Favoriser le redémarrage du point de vente

Dans la majorité des cas, lorsque la garantie « perte d’exploitation » est absente du contrat d’assurance, l’entreprise ne se relève pas d’un sinistre majeur.

Avec la garantie « perte d’exploitation », plutôt que de subir une double peine (sinistre et fin d’activité), le chef d’entreprise peut relancer son activité en ayant optimisé ses chances de rebondir.
 
 
 

La garantie "valeur vénale du fonds de commerce" 

Tout sinistre grave peut compromettre l'activité professionnelle d'un franchisé dont le niveau d'activité dépend en grande partie du lieu d'implantation de son exploitation.

La garantie « valeur vénale du fonds de commerce » permet de couvrir le franchisé en cas de perte de la valeur marchande de ce fonds composé de la clientèle, l'enseigne, la marque de fabrique, le droit au bail, le pas-de-porte...

La perte du fonds peut être soit totale (impossibilité absolue et définitive de la poursuite de l'exploitation) ou partielle (diminution de la taille des locaux, perte de clientèle, réinstallation dans un autre lieu...).
 

[Conseil de l'assureur]

anticiper les coups durs pour une reprise d'activité

Définir la durée nécessaire et le coût financier pour permettre la reprise d’activité

La garantie « perte d’exploitation » doit être délivrée en fonction d’un état de l’entreprise préalable réalisé par le chef d’entreprise en prenant en compte la durée nécessaire et le coût financier afférent à la reprise d’activité en cas de sinistre.
 

Cet article vous a plu ?

Notez cet article

 

Pour aller plus loin

  • les assurances du dirigeant et de son entreprise

    Les 5 niveaux de protection du dirigeant et de son entreprise

    Cinq niveaux de protection concernent l’entité entrepreneuriale et le dirigeant, de l’outil de travail à la Responsabilité civile professionnelle, jusqu’à la mise en sécurité des proches et du patrimoine du dirigeant.

  • L'assurance optimise l'entreprise de son dirigeant

    Comment faire prendre conscience aux franchisés des enjeux de l’assurance ?

    Souvent considérée comme une charge et une formalité à accomplir, l’assurance, si elle est adaptée et optimisée, s’avère un outil générateur de croissance pour leurs commerces.

  • nada

    Quelles sont les solutions de protection sociale pour le franchisé ?

    Gan Assurances propose des solutions répondant aux carences du système existant comme des alternatives innovantes et souvent peu connues des chefs d’entreprise.

« 1 2 »