Build le lundi 11/09/2017 12h53 - prod-restit-02 - html version 6.4.4 du 21/04/2017 14:12 - theme : | portlet : SP8.4 | layout : ! | sitehooks : SP8.4
 
Employeurs agricoles
 

Professionnel > gerer-entreprise > Actualités > employeurs_agricoles

 

Les employeurs agricoles ont jusqu’au 31 mars pour retenir la réduction « Fillon »

[Le 27 février 2018] Les employeurs agricoles ont la possibilité de renoncer à l’exonération de cotisations relative à l’emploi de travailleurs occasionnels pour bénéficier à la place de la réduction « Fillon ». Ils ont jusqu’au 31 mars pour exprimer leur choix.

 
Les employeurs agricoles peuvent bénéficier d’une exonération totale ou partielle de charges patronales (assurances sociales, formation professionnelle, retraite complémentaire…) sur les rémunérations qu’ils versent aux travailleurs « occasionnels », les employés recrutés en CDD et en contrat vendange pour la réalisation de tâches liées à la production animale et végétale (culture, élevage, transformation, conditionnement, commercialisation) ou de travaux forestiers.

Mais cette exonération de charges n’est pas compatible avec la réduction générale de cotisations sociales patronales (la réduction « Fillon ») sur les rémunérations des travailleurs occasionnels. Les employeurs doivent choisir entre l’un de ces deux avantages, qui ne peuvent se cumuler. 

Jusqu’à présent, ils avaient jusqu’au 10 janvier de chaque année pour exprimer leur choix au titre des rémunérations payées l’année précédente. En 2018, ils auront plus de temps pour renoncer, s’ils le souhaitent, à l’exonération relative au travail occasionnel au profit de la réduction « Fillon » pour les salaires qu’ils ont versé en 2017. Cette renonciation doit être signifiée par courrier papier ou électronique auprès de la Mutualité sociale agricole.
 

Cet article vous a plu ?

Notez cet article

 

Autres actualités...

  • Anomalie recouvrement amiable créance

    Cessation d’une activité libérale individuelle : quelles obligations déclaratives ?

    [4 avril 2018] Le professionnel libéral qui cesse d’exercer son activité à titre individuel doit informer l’administration fiscale de cette cessation et de sa date d’effet ainsi que, le cas échéant, de l’identité de son successeur. Il a 60 jours pour réaliser ces démarches.

  • Anomalie recouvrement amiable créance

    Recouvrement de créances ces sommes que vous ne devez pas payer !

    [19 avril 2018] Selon une enquête de la DGCCRF dans le secteur du recouvrement amiable des créances, 32 % des établissements contrôlés ont présenté des anomalies.

  • Résilier assurance emprunteur

    Assurance emprunteur : plus de liberté !

    [avril 2018] Il est désormais possible de résilier annuellement son assurance emprunteur.

« 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 »