Build le lundi 11/09/2017 12h53 - prod-restit-03 - html version 6.4.4 du 21/04/2017 14:12 - theme : | portlet : SP8.4 | layout : ! | sitehooks : SP8.4
 
Chèques vacances
 

Professionnel > gerer-entreprise > Actualités > Cheques-vacances

 

Chèques-vacances : montant 2018 de la part patronale

[12 février 2018] La part patronale de contribution aux chèques vacances est limitée en 2018 à 445 € par an et par salarié. Une participation qui est exonérée de cotisations sociales.

 
Avantages en nature proposés par certains employeurs à leurs salariés, les chèques-vacances sont très appréciés. Et pour cause : ces titres de paiement, qui permettent de régler des dépenses liées au tourisme (transport, hébergement, restauration, etc.), sont souvent utilisés par leurs titulaires pour alléger leur budget vacances. 

Dans les entreprises de moins de 50 salariés qui ne disposent pas de comité d’entreprise ou de comité social et économique, la contribution de l’employeur au financement des chèques-vacances est exonérée de la quasi-totalité des cotisations et contributions sociales si notamment, elle ne dépasse pas un certain montant. En 2018, cette part est fixée à 445 € par salarié et par an, et elle est déductible du bénéfice imposable.
Les chèques-vacances, qui sont émis uniquement par l’Agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV), peuvent être commandés en ligne sur son site Internet www.ancv.com. Sous format papier et d’une valeur unitaire de 60 €, ils sont munis d’un code à gratter qui permet de payer des prestations de tourisme et de loisirs sur Internet. Ces titres de paiement sont également disponibles en version numérique (« e-chèque-vacances »).

Bon à savoir : les entreprises relevant d’un organisme paritaire de gestion des activités sociales mis en place dans le cadre de leur convention collective (« IRP Auto » pour le commerce et la réparation de l’automobile, Association paritaire d’action sociale du bâtiment et des travaux publics de la région parisienne…) ne peuvent pas bénéficier de l’exonération de cotisations sociales si elles financent, par ailleurs, des chèques-vacances.

Publié le 12 février 2018
 

Cet article vous a plu ?

Notez cet article

 

Autres actualités...

  • Anomalie recouvrement amiable créance

    Cessation d’une activité libérale individuelle : quelles obligations déclaratives ?

    [4 avril 2018] Le professionnel libéral qui cesse d’exercer son activité à titre individuel doit informer l’administration fiscale de cette cessation et de sa date d’effet ainsi que, le cas échéant, de l’identité de son successeur. Il a 60 jours pour réaliser ces démarches.

  • Anomalie recouvrement amiable créance

    Recouvrement de créances ces sommes que vous ne devez pas payer !

    [19 avril 2018] Selon une enquête de la DGCCRF dans le secteur du recouvrement amiable des créances, 32 % des établissements contrôlés ont présenté des anomalies.

  • Résilier assurance emprunteur

    Assurance emprunteur : plus de liberté !

    [avril 2018] Il est désormais possible de résilier annuellement son assurance emprunteur.

« 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 »