Build le lundi 11/09/2017 12h53 - prod-restit-03 - html version 6.4.4 du 21/04/2017 14:12 - theme : | portlet : SP8.4 | layout : ! | sitehooks : SP8.4
 
Vous souhaitez créer votre entreprise, trouver la bonne idée en commençant par classer dans une liste vos centres d’intérêt
 

Les aides à la création d’entreprise

Incitations fiscales, prêt à taux zéro, aides de Pôle Emploi… : les aides pour créer une entreprise sont nombreuses.
Revue de détail des principaux dispositifs.

 

Les prêts d’honneur, parmi les principales aides financière à la création d’entreprise

Ce sont des prêts à taux zéro, d’un montant de 2 000 à 50 000 euros. Ils sont octroyés au créateur, et non à l’entreprise. Leurs conditions sont très favorables. Pas besoin en effet de garantie ou de caution personnelle pour en bénéficier.
Pour prétendre à cette aide financière à la création d’entreprise, il suffit de vous adresser à l’un des réseaux d’accompagnement qui le propose : 
  • Initiative France ;
  • ADIE ;
  • Réseau Entreprendre…
Les prêts d’honneur sont versés sur candidature. La sélection se fait après examen d’un dossier et présentation du projet devant un jury qui décide ou pas d’accorder le prêt.

Des aides financières à la création d’entreprise ciblées

Pour les demandeurs d’emploi
Deux grandes aides ont fait leur preuve pour créer une entreprise : 
  • NACRE (Nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise) est un prêt à taux zéro sans garantie d’un montant maximum de 8000 euros sur 1 à 5 ans. Pôle Emploi peut aussi vous verser les allocations chômage sous forme de capital ;
  • L’ARCE (Aide à la reprise et à la création l‘entreprise) est équivalente à 45% du reliquat des droits à l’assurance chômage. 
L’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées) peut octroyer une subvention de 5000 euros maximum aux demandeurs d’emploi en situation de handicap. Cette aide financière à la création d’entreprise est soumise à condition, parmi lesquelles celle de détenir plus de 50% du capital de l’entreprise créée. 
 
  • Pour les demandeurs d’emploi en situation de handicap

    L’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées) peut octroyer une subvention de 5000 euros maximum aux demandeurs d’emploi en situation de handicap. Cette aide financière à la création d’entreprise est soumise à condition, parmi lesquelles celle de détenir plus de 50% du capital de l’entreprise créée. 
    Alain Lathuillere, futur créateur d’entreprise déclaré invalide témoigne.
  • Pour les femmes

    Des dispositifs d’aides à la création d’entreprise sont dédiés aux femmes, parmi lesquels le Fonds de garantie à l’initiative des femmes (FGIF), qui vise à faciliter l’accès au crédit bancaire. 
    Un dossier qui pourrait vous intéresser : « Femme, osez la création d’entreprise. »
  • Pour les personnes désireuses de s’installer en zones rurales

    Prime d’aménagement du territoire, fonds d'intervention pour les services, l’artisanat et le commerce (FISAC)… : différentes aides pour créer son entreprise existent en fonction des régions visées.  
 

Trois aides fiscales à la création d’entreprise

La réduction d’impôts sur le revenu
 
Il est possible de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu égale à 18% des montants investis au capital. L’entreprise doit être assujettie à l’IS et employer au moins deux salariés à la clôture de l’exercice suivant la souscription au capital.
 
La déduction des intérêts d’emprunt 
 
Autre dispositif fiscal lié à la création d’entreprise, non cumulable avec le précédent : si le créateur a contracté un prêt bancaire pour souscrire au capital d’une entreprise, il bénéficie d’un abattement sur ses revenus égal au montant des intérêts versés (plafond à 15 250 euros). Cela suppose que le dirigeant perçoive une rémunération sous forme de salaire. 
 
La réduction d’ISF
 
Enfin, si le dirigeant est redevable de l’impôt sur la fortune, il pourra réduire ce dernier pour un montant équivalent à 50% des montants investis au capital (plafonné à 45000 euros). 
Parmi les principales conditions : employer au moins deux salariés à la fin de l’exercice suivant la souscription au capital.  
 

Pour aller plus loin

 

Conseil de l'assureur

Conseil_Assureur
 
Profitez de l’expertise des réseaux d’accompagnement
Saviez-vous que les prêts d’honneur permettent de renforcer les fonds propres de votre entreprise et ont un effet de levier pour obtenir un prêt bancaire ? Pour avoir toutes les clés en main et faire les bons arbitrages, faites-vous aider des réseaux d’accompagnement. A travers leurs antennes présentes sur tout le territoire, ils vous permettront d’identifier toutes les aides à la création d’entreprise les plus adaptées à votre situation. 
 
 

Cet article vous a plu ?

Notez cet article

Partagez-le sur

 

 

Nos autres articles

  • Gérer local professionnel

    Comment gérer votre local professionnel ?

    Chef d’entreprise : faut-il louer ou acheter un local professionnel ? Le choix dépend de votre patrimoine, de votre activité et de la taille de votre entreprise !

  • Assurer entreprise création

    Bien assurer votre entreprise dès sa création

    Les risques de sinistre sont aussi divers qu’imprévisibles. Comment bien assurer votre entreprise dès sa création ? Eléments de réponse.

« 1 »