Build le lundi 11/09/2017 12h53 - prod-restit-02 - html version 6.4.4 du 21/04/2017 14:12 - theme : | portlet : SP8.4 | layout : ! | sitehooks : SP8.4
 
Protection sociale du dirigeant
 

Professionnel > gerer-entreprise > Actualités > Protection sociale des dirigeants

 

Protection sociale des libéraux : quel régime fiscal ?

En tant que professionnel libéral, vos indemnités perçues au titre d’un régime facultatif de Sécurité sociale sont imposables. Et cela, que les cotisations versées aient été ou non effectivement déduites.

 
Professionnels libéraux titulaires de bénéfices non commerciaux, savez-vous qu’il est possible de déduire de vos revenus professionnels les charges supportées pour votre protection sociale personnelle ?
 
Sont ici concernés :  
  • les régimes obligatoires de base (d’assurance maladie, maternité, vieillesse et d’allocations familiales) ; 
  • les régimes obligatoires complémentaires d’assurance vieillesse et d’assurance invalidité-décès ; 
  • les régimes facultatifs complémentaires de prévoyance (malade, décès, invalidité), de retraite et de perte d’emploi subie ainsi que les contrats d’assurance-groupe (retraite, prévoyance complémentaire, perte d’emploi subie).
Mais les règles de déduction varient : 
 
  • les cotisations sociales versées au titre des régimes obligatoires sont déductibles en totalité ; 
  • celles versées au titre des régimes facultatifs sont plafonnées, en fonction du PASS* et du bénéfice imposable. Sachant que des limites spécifiques existent pour chacune de vos garanties (assurance vieillesse, prévoyance, perte d’emploi). 
Quant aux indemnités perçues au titre d’un régime facultatif, elles sont considérées, d’un point de vue fiscal, comme des revenus de remplacement. Elles sont donc prises en compte pour déterminer votre revenu imposable (sauf exceptions), que les cotisations versées dans le cadre de ce régime facultatif aient été ou non effectivement déduites. Plus concrètement, ces indemnités sont imposables à l’impôt sur le revenu, même si vous n’avez pas pu déduire l’intégralité de vos cotisations en raison du mécanisme de plafonnement.
 
*Plafond annuel de la Sécurité sociale. 
 
 
 
 
 
 
 
Article publié le 13 novembre 2017 - ©  Les Echos Publishing - 2017
 

Cet article vous a plu ?

Notez cet article

 

Autres actualités...

  • ff

    Travailleur non salarié : votre protection sociale évolue !

    [02 janvier 2018] Depuis le 1er janvier 2018, de nouvelles règles s’appliquent aux travailleurs non-salariés en ce qui concerne les prestations maladie et maternité. Le détail.

  • ff

    Quelle gratification pour les stagiaires en 2018 ?

    [02 janvier 2018] Les stagiaires ont droit à une gratification minimale horaire de 3,75 € en 2018.

  • ff

    Paiement des cotisations Agirc-Arrco : du changement en 2018 !

    [03 janvier 2018] Les modalités de versement des cotisations de retraite complémentaire auprès de l’Agirc-Arrco ont été modifiées au 1er janvier 2018 pour les entreprises qui pratiquent le décalage de la paie. Explications.

« 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 »