Build le lundi 11/09/2017 12h53 - prod-restit-03 - html version 6.4.4 du 21/04/2017 14:12 - theme : | portlet : SP8.4 | layout : ! | sitehooks : SP8.4
 
Paiement sans contact
 

Professionnel > gerer-entreprise > Actualités > Paiement sans contact

 

Paiement sans contact : le plafond s’élève aujourd’hui à 30€

Depuis le 1er octobre 2017, le plafond du paiement sans contact est passé de 20 à 30€, sous réserve de posséder une carte nouvellement émise. Explications.

 
Depuis le 1er octobre, vos clients peuvent désormais régler sans contact jusqu’à 30€ d’achat, contre 20€ jusqu’à présent, à condition qu’ils possèdent une carte nouvellement émise. En effet, la puce des cartes actuellement en service ne peut pas être « reparamétrée ». 
Leurs détenteurs ont donc deux possibilités :  
 
  • attendre de recevoir une nouvelle carte ; 
  • ou demander auprès de leur banque un échange anticipé. 
 
Pour rappel, le paiement sans contact permet à vos clients de payer leurs achats en toute simplicité : plus besoin pour eux de taper un code confidentiel, il leur suffit d’approcher leur carte bancaire d’un terminal bancaire incluant la technologie NFC (Near Field Communication, ou « communication en zone proche »). Vous êtes aujourd’hui plus de 500 000 commerçants à proposer un tel service. 
 
La hausse de ce plafond devrait permettre d’atteindre les 3 milliards de paiements sans contact en 2018 (contre 605 millions en 2016). Un plafond qui continuera d’assurer sa mission première : éviter les achats sans la composition du code confidentiel, au-delà de son montant. 
 
A noter : le dispositif sans contact prévoit en outre un deuxième niveau de sécurité : la banque de l’acheteur fixe un plafond au montant cumulé des achats sans contact autorisés (par jour, par semaine ou par mois). Si l’une des deux limites de montant est dépassée, votre client devra utiliser un autre moyen de paiement. 
 
 
 
 
 
 
Article publié le 13 novembre 2017 - ©  Les Echos Publishing - 2017
 

Cet article vous a plu ?

Notez cet article

 

Autres actualités...

  • Anomalie recouvrement amiable créance

    Cessation d’une activité libérale individuelle : quelles obligations déclaratives ?

    [4 avril 2018] Le professionnel libéral qui cesse d’exercer son activité à titre individuel doit informer l’administration fiscale de cette cessation et de sa date d’effet ainsi que, le cas échéant, de l’identité de son successeur. Il a 60 jours pour réaliser ces démarches.

  • Anomalie recouvrement amiable créance

    Recouvrement de créances ces sommes que vous ne devez pas payer !

    [19 avril 2018] Selon une enquête de la DGCCRF dans le secteur du recouvrement amiable des créances, 32 % des établissements contrôlés ont présenté des anomalies.

  • Résilier assurance emprunteur

    Assurance emprunteur : plus de liberté !

    [avril 2018] Il est désormais possible de résilier annuellement son assurance emprunteur.

« 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 »